Université Nyonsaise du Temps Libre Drôme Provençale et Baronnies 

Maison des Associations Georges-Girard - 29 Draye de Meyne - Nyons - 04 75 26 41 37


MARQUEE - Exemple simple
Conférences : Les jeudis de l'Université    

Cycle de conférences ouvertes à tous, proposées le jeudi après-midi à 15 heures à la Maison de Pays de Nyons Promenade de la Digue.

Entrée : 5€ pour les non adhérents. ( 4€ pour les adhérents sur présentation de leur carte de membre)

Jeudi 30 novembre 2017 à 15h :

« Ambroise Croizat et la sécurité sociale » 


Par Michel Etievent, écrivain, historien, journaliste 

En 2016, un film « La Sociale » est venu rappeler la création, 70 ans plus tôt, de la Sécurité sociale. Si beaucoup ont mémorisé le nom du haut-fonctionnaire qui fut son premier directeur, peu se souviennent que cette innovation sociale sans précédent, fut créée par plusieurs hommes politiques dont Ambroise Croizat, un ouvrier métallurgiste communiste, devenu ministre du Travail en 1945.  


Jeudi 7 décembre 2017 à 15 heures :

« Pétrarque, itinéraire comtadin d'un poète amoureux »


 Par Sophie Bentin-Féraud, docteur en histoire 
 
Francesco di Ser Petrarco offre un visage passionnant du Trecento. Poète distingué écrivant en langue vulgaire, humaniste avant l'heure, Pétrarque est notamment passé à la postérité pour avoir chanté ses amours avec la belle Laure croisée en l'église Sainte-Claire d'Avignon. Car, de par son enfance passée à Carpentras, ses excursions sur le Mont Ventoux, ses relations prestigieuses au sein de la cour pontificale d'Avignon, sa retraite sur les bords de la Sorgue, Pétrarque reste éternellement attaché au Comtat Venaissin. 

Jeudi 18 janvier 2018 à 15 heures :

« Les cagots »

 
par M. Lamarque, président de Arts Ardèche association 
 
Cagots et Agotes furent une sorte de «race maudite» qui connut du 11e au 19e siècle, brimades et exclusions comme les parias indiens. Ils vivaient essentiellement rive gauche de la Garonne et de part et d’autre des Pyrénées. On leur attribuait des particularités physiques étonnantes comme des oreilles sans lobules, des mains et pieds palmés, une odeur corporelle … et étaient condamnés à vivre dans des cagoteries à l’extérieur des villages. 

Jeudi 8 février 2018, à 15 h :

« Pieter Brueghel, l’Ancien »


Par Marie-Christine Haussy, ancienne élève de l’École du Louvre 
 
Contemporain de Titien, Véronèse ou Michel-Ange, Pieter Brueghel dit l'Ancien nait entre 1525 et 1530. Avec Van Eyck, Bosch et Rubens, il est considéré comme l’une des quatre grandes figures de l’école flamande. Entre 1553 et 1554, Bruegel fait un voyage en Italie, étape importante dans la formation des peintres au XVIe siècle. Il s’établit ensuite à Anvers puis à Bruxelles où il va s’inspirer de la vie, symbolisée par le travail humain (notamment le travail agricole) et les noces et fêtes villageoises. Ses fils : Pieter (surnommé Bruegel d'enfer) et Jan (Brueguel de Velours) sont également peintres. Son petit-fils Jan Bruegel (le jeune) continue la lignée. Son gendre est David Teniers (le jeune) … Ainsi Pieter Bruegel l’Ancien a donné naissance à une famille de peintres qui se prolongera jusqu’au XVIIIe siècle. 

Jeudi 1er mars 2018, à 15 h, Espace Vignolis, Coopérative du Nyonsais. 

« Henri Dutilleux, à portée de voix »


L’œuvre d’Henri Dutilleux est d’une exceptionnelle qualité. Son langage très personnel, est d’une grande souplesse rythmique et mélodique. Sa renommée est internationale aussi bien en tant que compositeur qu’en tant qu’enseignant. Henri Dutilleux a reçu plusieurs distinctions dont le prix Ernst von Siemens. Ce prix, considéré comme le « Nobel de la musique », a récompensé, selon le jury, « un des grands artistes de la musique française contemporaine ». Henri Dutilleux est le troisième compositeur français, après Olivier Messiaen et Pierre Boulez, à avoir été honoré par ce prix. 

Un documentaire de 53 mn, réalisé par Michel Van Zèle, sera suivi d’un échange animé par le réalisateur.