Université Nyonsaise du Temps Libre Drôme Provençale et Baronnies 

Maison des Associations Georges-Girard - 29 Draye de Meyne - Nyons - 04 75 26 41 37


MARQUEE - Exemple simple
Conférences : Les jeudis de l'Université

Cycle de conférences ouvertes à tous, proposées le jeudi après-midi à 15 heures à la Maison de Pays de Nyons Promenade de la Digue.

Entrée : 5€ pour les non adhérents. ( 4€ pour les adhérents sur présentation de leur carte de membre)

Jeudi 3 novembre 2016 à 15h : « Le divin Mozart » 
Par Christine Paillard, chef de chœur et chef d'orchestre. 

"Je mets ensemble des notes qui s'aiment", disait Mozart 
Christine Paillard nous livrera un résumé de la vie trépidante et de l'œuvre immense de ce musicien surdoué et si attachant accompagné d’extraits musicaux. 
Quelques jours après elle dirigera l'interprétation du Requiem de Mozart à Nyons (le 12 novembre 2016) et à Vaison-la-Romaine (le 13 novembre 2016) avec l'Ensemble Vocal Cant'Ouvèze, l'Ensemble Vocal Christine Paillard et l'Ensemble Instrumental Les Épicuriens.

 

Jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures :
« Jacques Toesca, militant syndicaliste et politique nyonsais »


Par Jacques GIRAULT : Professeur émérite d'Histoire contemporaine Université de Paris 13 
 
Jacques Toesca est né à Nyons en 1887. Après des études à Nyons puis à Toulouse il devient fonctionnaire de l’Enregistrement, comme l’avait été son père. Très vite il est attiré par les idées socialistes de personnalités telles que Proudhon et surtout Jaurès ; il adhère à la Section Française de l’Internationale Ouvrière. Il sera candidat à des élections cantonales et législatives. Au sein de l’administration fiscale il développe une importante activité syndicale, militant pour la défense du droit syndical pour les fonctionnaires. 
Lors de la Grande Guerre, il affiche des positions pacifistes, son frère cadet est tué en décembre 1914. À la fin de la seconde guerre, son fils Pierre, résistant est assassiné par l’occupant. 
Il finit sa vie à Nyons dans la maison familiale qui deviendra une maison de retraite, et rédige plusieurs ouvrages dont « Le Canton de Nyons de 1789 à 1969 », édité par la Société d’Etudes Nyonsaises. 

Jeudi 12 janvier 2017 à 15 heures :
« Voulez-vous savoir qui était vraiment Louise Michel ? »

 
Par Laure Chevalier-Persod, professeur d’histoire retraitée 
 
Cette conférence, entrecoupée de chansons et mise en scène de façon vivante, vous y aidera. On croit connaître « l’égérie » de la Commune de Paris mais, alors que cet événement historique n’a duré que 72 jours, Louise Michel a vécu 75 ans !  
Beaucoup d’aspects de la personnalité de la « Vierge rouge » sont inconnus, occultés par la légende qui s’est tissée autour de la vie de cette héroïne. Il s’agit donc de découvrir une femme très en avance sur son temps, une femme passionnante, inclassable… 
À l’issue de la séance, vous pourrez acquérir le livre écrit par la conférencière (prix : 10 €). 

Attention : changement de date !
Jeudi 2 février 2017, à 15 h : « Jheronimus Bosch »

Par Marie-Christine Haussy, ancienne élève de l’École du Louvre 
 
Contemporain de Léonard de Vinci, de Durer, de Van Eyck, … Jheronimus Bosch ne peut être rattaché à aucune école artistique et constitue une rupture avec le monde médiéval. 
Son œuvre exprime la hantise de l’enfer, la fin du monde et aussi les travers humains. Ses tableaux sont peuplés d’une foule de symboles, de monstres, de mystères.  
Bosch inspirera Bruegel et beaucoup plus tard les surréalistes dont Salvador Dali. 
L'année 2016 marque le 500e anniversaire de sa mort.