Université Nyonsaise du Temps Libre Drôme Provençale et Baronnies 

Maison des Associations Georges-Girard - 29 Draye de Meyne - Nyons - 04 75 26 41 37


MARQUEE - Exemple simple
HISTOIRE

L’expansion normande (Xe-XIIe S.), un mouvement migratoire de grande ampleur  

Par Alain Saint-Denis, historien médiéviste.

Les Normands sont à l’origine d’une des aventures les plus extraordinaires de tout le Moyen Âge. Dans un premier temps, ce peuple d’origine scandinave parti à l’assaut de l’Empire carolingien s’est implanté avec l’accord du roi de Francie occidentale sur un territoire situé à l’ouest de l’estuaire de la Seine.  
Il s’est alors montré capable d’y organiser une principauté solidement structurée puis d’entreprendre avec un succès surprenant la conquête de l’Angleterre en 1066, donnant naissance à un puissant royaume occupant, au siècle suivant, la plus grande partie de la Grande Bretagne et la moitié occidentale de la France. 
Cette expansion s’est poursuivie dans le même temps dans l’ensemble du Bassin Méditerranéen. D’abord, par l’invasion de la Sicile puis de l’Italie du Sud où s’organise un royaume original, cadre d’une brillante civilisation. De là les Normands ont pris pied sur la côte africaine puis sur les territoires de l’Empire byzantin et enfin en Terre Sainte. Conquérants infatigables, les Normands ont fait preuve d’étonnantes capacités d’adaptation au contact des mondes carolingien, byzantin et musulman. 

6 séances de 1h le mercredi de 17h à 18h, de décembre 2017 à mars 2018.30 €

Histoire du vin et de la vigne
 

Par Sophie Bentin-Féraud, docteur en histoire.

Symbole de la religion chrétienne, le vin est tout aussi indissociable de la civilisation gréco-romaine. Garant de convivialité, produit de luxe, paré de vertus médicales, le vin est indubitablement à la mode tandis que les vignes façonnent nos terroirs et nos paysages. Nous vous proposons de découvrir l'histoire du vin et de la vigne, de leurs origines jusqu'à nos jours en apportant un éclairage tout particulier à notre région des Côtes du Rhône. Si la culture de la vigne et la vinification sont attestées en Europe centrale dès le Vème millénaire avant notre ère, la culture de la vigne ne se développe en Provence qu'avec l'arrivée des Phocéens à Massalia. Le vin, élément central du banquet, fait pleinement partie de la vie grecque mais c'est avec la romanisation que la vigne devient l'un des piliers économiques de notre région. La religion chrétienne incite encore à la diffusion de la culture viticole tandis que les papes d'Avignon contribuent à façonner l'originalité du terroir comtadin. L'identité des crus s'affirme peu à peu et les préférences royales nous permettent de mieux saisir les goûts et les attentes des plus célèbres des consommateurs. L'arrivée du phylloxéra vers 1870 vient bouleverser la donne et une nouvelle carte des cépages voit le jour. Dans le flou juridique qui s'ensuivit, l'influence du baron Le Roy, un vigneron de Châteauneuf-du-Pape fut décisive : grâce à lui, en 1935, la première A.O.C. était née !  

6 séances de 1h30, le lundi de 17h30 à 19h, de janvier à mars 2018, 45 €